Les types de nutrition sportive et leur utilité : les 24 compléments sportifs les plus populaires

La gamme des magasins de nutrition sportive modernes est étonnante. On y trouve de tout, des protéines préférées de tous, aux suppléments pour la santé des articulations, la santé du cœur et un meilleur fonctionnement du cerveau. Dans cet article de nutrition-sport-performance.com, nous avons compilé les types de nutrition sportive les plus populaires. « Populaire » dans le sens où il est demandé et acheté, ce qui ne signifie pas toujours qu’il est utile et nécessaire. Pourquoi ?

Types de nutrition sportive : PROTEINES ET GAINERS

Les protéines sont le type de nutrition sportive le plus populaire, sans lequel il est généralement considéré comme impossible d’obtenir des résultats élevés dans le sport.

Les protéines sont responsables de la croissance et de la régénération des muscles, elles constituent le matériau de base pour la synthèse des hormones (dont l’hormone de croissance), elles assurent les réactions biochimiques et l’immunité.

Les athlètes ont un besoin en protéines plus élevé que les personnes normales (ceci ne s’applique pas seulement aux sports d’endurance). Voici les protéines sportives les plus populaires.

Les protéines, quel que soit leur type, ont un indice de satiété élevé, c’est-à-dire qu’elles satisfont bien la faim et facilitent la perte de poids.

Il n’y a absolument aucune magie dans les protéines sportives – elles sont simplement un moyen pratique d’ajouter une certaine quantité de protéines à votre régime alimentaire. Il est possible de prendre de la masse musculaire en ne mangeant que des produits protéinés naturels.

1. protéine de lactosérum

Whey Protein de haute qualité Effets à court terme des protéines « rapides » Construction de la masse musculaire Régime alimentaire Immunité

Les protéines du lait se composent de 20 % de protéines de lactosérum et de 80 % de caséine. La protéine de lactosérum contient tous les acides aminés essentiels et est particulièrement riche en acides aminés essentiels, BCAA, leucine (10-14 g par 100 grammes de protéines) et cystéine (trois fois plus que la caséine). Très rapide et très digeste.

Sa teneur élevée en BCAA et sa digestibilité rapide en font un produit idéal pour le développement de la masse musculaire. Recommandé pour la nutrition avant ou après l’entraînement, et entre les repas (si nécessaire).

La forte concentration de leucine stimule les processus de construction des tissus musculaires.

La faible valeur calorique de la protéine de lactosérum, sa haute qualité protéique et sa vitesse d’absorption expliquent sa popularité dans le domaine de la musculation, tant chez les professionnels que chez les amateurs, aussi bien pendant les périodes de prise de poids active que pendant les périodes de musculation maigre et de régime.

Des niveaux élevés de cystéine stimulent la production de glutathion, un puissant antioxydant.

2. Caséine

Profil complet d’acides aminés hautement digestibles Protéines lentes de longue durée pour la construction de la masse musculaire

Les protéines du lait se composent jusqu’à 80 % de caséine. Il contient tous les acides aminés essentiels et est particulièrement riche en tyrosine et en proline, deux acides aminés substituables.

Elle est très digeste et son taux de digestion est faible, car les molécules de caséine s’agrègent en grappes (groupes) dans l’environnement acide de l’estomac et il faut du temps et de l’énergie pour les « décomposer ». Cela explique ses fortes propriétés anabolisantes.

Son action anabolisante de longue durée fait de la caséine une source de protéines idéale lorsqu’il n’y a pas de possibilité de prise fréquente de protéines ou lorsque les repas doivent être sautés, notamment avant le coucher. La libération lente des acides aminés dans le sang pendant la digestion permet une récupération et une croissance du tissu musculaire pendant 3-4 heures.

La caséine est un ingrédient clé des substituts de repas et de certaines barres protéinées.

Il n’est pas recommandé de prendre de la caséine immédiatement avant l’entraînement car elle est lente à digérer et reste dans l’estomac.

3. Protéines d’œuf (Egg Protein)

Hautement digestibleProfil d’acides aminés de PolozhenieFormation pour les personnes souffrant d’intolérance au lactose, d’allergie au lait ou au soja.

Le blanc d’œuf (la partie blanche d’un œuf) contient 40 % de protéines. Le jaune d’œuf contient également des protéines, mais il est moins courant comme ingrédient dans les mélanges de protéines. Il est complet, contient tous les acides aminés essentiels et est très digeste.

Le taux d’absorption est modérément élevé – inférieur à celui des protéines de lactosérum, 45-60 minutes.

Une excellente source de protéines pour les personnes intolérantes au lactose ou allergiques au lait ou au soja.

Les protéines d’œuf présentent presque tous les avantages des protéines de lactosérum et constituent donc une bonne alternative à celles-ci. C’est également un bon choix si vous n’avez pas le temps de faire cuire des œufs ou si vous n’en aimez tout simplement pas le goût.

Recette : Les protéines d’œuf dans la musculation : comparaison avec les protéines de lactosérum et les œufs entiers, témoignages, avantages et inconvénients.

4. Protéines de soja

source de protéines végétariennes hautement digestibles composition complète en acides aminés idéal pour les personnes allergiques aux protéines animales

Les protéines de soja sont l’un des types de protéines les plus controversés dans la nutrition sportive.

D’une part, c’est la seule protéine à part entière de toutes les protéines végétales (elle contient tous les acides aminés essentiels). Sa composition en acides aminés est similaire à celle des protéines animales.

En revanche, il existe de nombreuses preuves scientifiques que le soja et les protéines dérivées, en particulier l’isolat de protéines de soja, sont extrêmement nocifs. La raison en est les isoflavones qu’il contient, des substances actives dont les propriétés sont similaires à celles de l’hormone sexuelle féminine, l’œstrogène.

Les protéines de soja sont considérées comme une source de protéines idéale pour les personnes allergiques aux protéines du lait ou des œufs.

Le taux d’absorption est moyen entre la protéine de lactosérum et la caséine.

5. gagnants

Pour gagner du muscle et de la masse maigreprotéines et hydrates de carbonefortes calories pour les personnes minces et ectomorphes

Pour gagner de la masse musculaire, il est nécessaire de manger plus de calories pendant la journée que ce dont le corps a besoin pour fonctionner normalement. La quantité de plus est une question d’individualité.

Les Gainers ou gainers de masse sont un type de nutrition sportive qui est conçu spécifiquement pour ceux qui veulent prendre de la masse, tant musculaire que globale.

Comme pour les protéines, il n’y a absolument aucune magie dans ce complément : il contient les mêmes protéines et pas mal de glucides, qui apportent des calories (= énergie) et stimulent également le taux d’insuline, ce qui est important pour une meilleure absorption des protéines et des autres nutriments.

La teneur calorique d’une portion unique d’un gainer peut aller de 400 à 1 500 kcal. Un exemple de portion d’un des gainers les plus populaires comprend 1250 kcal par portion, 252 grammes de glucides et 50 grammes de protéines.

Les Gainers, malgré leur nom séduisant « pour gagner de la masse musculaire », ne sont pas recommandés pour tous ceux qui veulent gagner de la masse musculaire. Ils peuvent être utiles aux personnes minces (hommes et femmes) ou aux personnes dites ectomorphes.

Les personnes en surpoids ou obèses ne tireront aucun bénéfice de leur consommation.

Mais le même effet d’un gain de masse peut être obtenu en mangeant simplement plus d’aliments naturels : la combinaison d’aliments naturels protéinés avec des glucides donne un effet similaire et est plus saine, car elle ne stimule pas un pic brutal des niveaux d’insuline dans le sang.

Pour en savoir plus sur ce que sont les gainers, qui et comment les prendre, comment fabriquer des gainers maison et en quoi ils diffèrent des protéines, consultez le document Gainers pour prendre de la masse : guide d’utilisation.

Types de nutrition sportive : AMINOCIDES

Les acides aminés sont un type de nutrition sportive popularisé en raison de leurs propriétés utiles indéniables, car ils sont les éléments structurels qui composent une molécule de protéine.

L’utilisation séparée d’acides aminés sous forme de suppléments spéciaux est d’une valeur douteuse et peu pratique, car tous les acides aminés nécessaires sont déjà contenus dans les protéines des aliments naturels ou des analogues sportifs.

Il existe de nombreux types de compléments sportifs à base d’acides aminés, qui sont utilisés seuls ou en combinaison avec d’autres.

6. BCAA / Leucine

Réduire les douleurs musculaires récupérer après l’entraînement et maintenir la masse musculaire

Les acides aminés à chaîne ramifiée BCAA sont uniques en ce sens qu’ils sont les seuls à être directement utilisés par les muscles comme source d’énergie pendant l’exercice, de sorte que leurs réserves peuvent être épuisées très rapidement.

On pense que leur utilisation en musculation aide à développer la masse musculaire, accélère la récupération après les entraînements et éloigne la sensation de fatigue pendant l’entraînement.

La leucine, l’un des trois acides aminés du bcaa, est l’acide aminé ayant le plus grand effet anabolisant.

La recherche scientifique confirme sans équivoque que les BCAA jouent un rôle très important dans l’organisme, mais la question clé est la suivante : ont-ils un sens lorsqu’il y a suffisamment de protéines de bonne qualité dans l’alimentation, car ils sont déjà présents dans l’organisme ?

Pratique à utiliser et à distribuer

Les acides aminés en comprimés sont généralement dérivés de sources de protéines de qualité, comme les protéines de lactosérum, et contiennent environ 1 g de protéines. Ils sont très pratiques à utiliser car ils éliminent la nécessité d’un shaker et de la cuisson.

8. Glutamine

Récupérer après l’exercice et protéger contre la dégradation du tissu musculaire

La glutamine est le principal acide aminé qui compose 60 % de nos muscles.

On pense que la supplémentation en glutamine est particulièrement bénéfique pendant le catabolisme musculaire (dégradation du tissu musculaire) et pour sa prévention, car elle empêche une diminution de sa concentration dans le muscle, améliorant ainsi l’équilibre en azote et le processus de récupération.

Les cellules immunitaires utilisent la glutamine comme source d’énergie, et la recherche scientifique confirme les effets de renforcement du système immunitaire de cet acide aminé.

Dans le domaine du culturisme, la glutamine est prise pour développer la masse musculaire, augmenter la force musculaire et protéger contre le catabolisme musculaire. Cependant, des recherches scientifiques ont mis en doute l’utilité de la prendre en tant que complément.

9. Taurine

Essentiel pour le métabolisme

La taurine est un acide aminé qui est maintenant inclus dans de nombreux produits de nutrition sportive de pré-entraînement. Il est devenu très connu dans le domaine du culturisme en raison de son utilisation dans de nombreuses boissons énergisantes, notamment le Red Bull.

Dans le domaine de la musculation, les bienfaits de la taurine sont justifiés par le fait qu’elle se trouve en grande quantité dans les muscles squelettiques et que, selon les détaillants en nutrition sportive, elle joue un rôle dans l’augmentation du volume des cellules musculaires.

Il peut également augmenter la sensibilité à l’insuline et prévenir les dommages cellulaires dus aux processus oxydatifs.

La confirmation scientifique des propriétés bénéfiques de la taurine reste à faire.

Types de nutrition sportive : PRÉPARATIONS EFFICACES

Cette classe comprend les types de nutrition sportive qui augmentent l’intensité de l’entraînement, accélèrent la récupération et réduisent les processus cataboliques dans le tissu musculaire.

10. Créatine

Améliore la puissance de pointe et augmente le volume musculaire

La créatine est l’un des rares suppléments dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée pour développer la masse musculaire et augmenter la force musculaire.

Une supplémentation en créatine augmente sa teneur dans le tissu musculaire, ce qui accroît le temps pendant lequel les muscles sont capables de se contracter à leur maximum.

Un tel effet est dû à la participation de la créatine au processus de production d’énergie pour nourrir les cellules musculaires.

Cette propriété le rend utile dans pratiquement tous les sports : il permet de faire plus de répétitions lors des exercices en salle de sport (ce qui incite à une plus grande croissance musculaire), de courir de plus longues distances, de sauter plus haut, de lancer plus loin, etc.

De nombreuses études suggèrent la capacité de la créatine à augmenter la taille et la force musculaire en réponse à un entraînement de force.

Recommandé : La créatine dans le culturisme : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert | Scientific Facts

Recommander : Comment prendre correctement la créatine dans la musculation ? La méthode la plus économique et la plus efficace

11. Bêta-Alanine

Réduit les processus oxydatifs et la fatigue

Des études montrent que la supplémentation en bêta-alanine augmente la concentration de carnosine dans les muscles, ce qui neutralise les effets de l’acide lactique, qui est stocké dans les muscles pendant l’exercice et est l’un des facteurs contribuant à la fatigue musculaire.

Cela peut se traduire par des résultats plus rapides dans les sprints ou un plus grand nombre de répétitions en musculation.

Il est important de garder à l’esprit que la bêta-alanine ne peut être efficace que dans les sports dans lesquels la phase active est courte (60-240 sec) et réalisée à haute intensité.

Recommandé : La bêta-alanine dans le sport et la musculation : à quoi sert-elle, quelle est son efficacité et comment la prendre ? Faits scientifiques

12. D-Ribose

Source d’énergie pendant les entraînements intensifs

Le D-Ribose est impliqué dans la synthèse des molécules d’ATP. L’ATP est la principale source d’énergie pour toutes les fonctions du corps, y compris la contraction musculaire. La supplémentation en D-ribose aide probablement à prévenir la perte d’ATP ou à accélérer sa re-synthèse pendant la récupération.

L’apport complémentaire de D-ribose entraîne une augmentation des niveaux d’ATP et des performances pendant un exercice de très haute intensité sur plusieurs jours consécutifs. Ainsi, le ribose peut être bénéfique pour les athlètes pendant un exercice prolongé de haute intensité.

13. HMB

Prévient la dégradation des tissus musculaires

Le HMB aide à réduire les dommages musculaires et a un effet anti-catabolique (inhibe la dégradation du tissu musculaire). Cette caractéristique peut contribuer à améliorer la masse musculaire et la prise de force, ainsi que l’adaptation des muscles à des niveaux d’exercice élevés.

Une étude a examiné l’efficacité d’un mélange supplémentaire de 1,5 g de HMB et d’acides aminés sur l’adaptation musculaire pendant 12 semaines d’entraînement intensif [10]. Le groupe de patients ayant pris du HMB et des acides aminés a montré une augmentation significativement plus importante de la masse musculaire (en moyenne 5 kg de plus que le groupe sans supplément) et de la force.

Types de produits de nutrition sportive : Oxyde nitrique

Un type de nutrition sportive à base d’oxyde nitrique qui est généralement pris avant l’exercice car il favorise la vasodilatation, améliorant le flux sanguin et nourrissant ainsi les muscles pendant l’exercice.

La plupart de ces produits contiennent l’acide aminé arginine, qui intervient dans la synthèse de l’oxyde nitrique.

Oxyde nitrique Le NO est une substance produite et libérée par les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins. Il provoque une forte dilatation des vaisseaux sanguins et donc une augmentation du flux sanguin.

Les autres ingrédients qui entrent dans la composition des médicaments vasodilatateurs sont l’arginine AKG, le nitrate d’arginine, l’Agmatin, la L-Citrulline, la L-Norvalline et la L-Tyrosine.

14. Arginine

Stimule la sécrétion d’oxyde nitrique stimule la sécrétion d’hormone de croissance

L’arginine est un acide aminé substituable, puisque notre corps peut la produire. Mais comme sa quantité est souvent limitée, il est généralement qualifié de substituable sous condition.

L’arginine dans le sport et la musculation est prise pour augmenter les niveaux naturels de l’hormone rasta ainsi que la concentration d’oxyde nitrique de NO dans le sang. L’augmentation du taux de NO dans le sang entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins et une baisse de la pression artérielle. Cela devrait augmenter l’efficacité de l’exercice et l’endurance.

Malgré la grande popularité de l’arginine comme forme de nutrition sportive, les recherches scientifiques sur son efficacité sont très contradictoires.

Types de nutrition sportive : Boosters de testostérone

Les boosters de testostérone sont un type de nutrition sportive dont le but est d’augmenter le taux de testostérone dans le sang.

La testostérone est la principale hormone anabolisante de l’organisme, qui stimule la croissance de la masse musculaire.

Des niveaux normaux et légèrement accrus de testostérone ont un effet positif sur la santé cardiovasculaire, l’humeur, la fonction immunitaire, les performances mentales, et protègent également contre l’ostéoporose.

15. Tribulus

Stimule la production de testostérone

Certaines hormones stimulent l’organisme à produire de la testostérone par lui-même. L’un des plus importants de ces stimulants est l’hormone lutéinisante.

Tribulus terrestris Le tribulus terrestris augmenterait la sécrétion de l’hormone lutéinisante, et donc de la testostérone.

L’efficacité du tribulus en tant que stimulant de la testostérone est discutable.

16. ZMA.

Zinc + Aspartate de magnésium

La ZMA est une combinaison de deux minéraux essentiels, le zinc et le magnésium, ainsi que de la vitamine B6. Ces importants oligo-éléments participent à d’innombrables réactions métaboliques dans l’organisme, notamment – l’utilisation de l’énergie par le corps, la production d’hormones et d’autres tissus vitaux.

En général, la plupart des gens ne consomment pas assez de zinc et de magnésium dans leur alimentation. Les athlètes ont un risque encore plus grand de développer une carence en minéraux en raison des pertes élevées par l’urine et la sueur, de l’augmentation du métabolisme et du stress causé par un effort physique intense.

L’une des fonctions les plus importantes du zinc (parmi beaucoup d’autres) est la participation à la production normale de testostérone. En fait, des études montrent que même une petite carence en zinc peut entraîner une baisse du taux de testostérone. Une supplémentation en zinc permet d’éviter cela.

Chez de nombreux sportifs, le risque de carence en magnésium est encore plus élevé que celui de zinc, notamment en cas de transpiration abondante, de régime alimentaire raffiné, de consommation d’alcool ou de prise de diurétiques, autant de facteurs qui contribuent à la perte de magnésium par l’organisme.

Une carence en magnésium, même minime, peut avoir un effet négatif sur le système nerveux – il intervient dans la transmission de l’influx nerveux – et entraîner une altération des muscles squelettiques et de la fonction cardiaque.

Les symptômes courants d’une carence sont les crampes musculaires et les palpitations cardiaques. Avec une simple prise de sang, il est difficile de diagnostiquer à temps une carence en magnésium, car les cellules sont épuisées bien avant que le taux sanguin ne baisse. La bonne nouvelle est que déjà dans les deux semaines qui suivent le début de la prise de suppléments de magnésium, les problèmes liés à la carence en magnésium disparaissent.

17. Acide D-aspartique

Stimule la production de testostérone.

L’acide D-aspartique est un acide aminé substituable qui joue un rôle dans le métabolisme énergétique et dans la régulation des niveaux de testostérone.

Son efficacité en tant que stimulant de la testostérone est également controversée. Des études scientifiques suggèrent que sa supplémentation augmente les niveaux de testostérone chez les personnes non entraînées, alors qu’elle peut être inefficace chez les athlètes.

18. L-Carnitine

la combustion des graisses augmente le temps de rétention de la testostérone dans la cellule

La L-carnitine est un complément populaire dans le domaine de la musculation et du fitness. Elle est utilisée comme brûleur de graisse et dans l’espoir de stimuler davantage la croissance musculaire et d’améliorer l’endurance.

En théorie, la L-carnitine peut favoriser la combustion des graisses parce qu’elle aide à transporter les graisses vers les mitochondries à l’intérieur des cellules, mais la recherche scientifique remet en question absolument tous les avantages de ce complément, qui sont revendiqués de manière convaincante par les vendeurs. que l’efficacité de la carnitine pour la combustion des graisses et la croissance musculaire est très discutable.

Types de nutrition sportive : Brûleurs de graisses

Les brûleurs de graisses en tant que type de nutrition sportive sont incroyablement populaires de nos jours. Pourquoi ? Parce qu’ils répondent au besoin le plus important des paresseux du 21e siècle : perdre du poids sans changer de style de vie et d’habitudes alimentaires.

« Une seule pilule suffit et la graisse fondra sous vos yeux » – c’est à peu près ce que dit le slogan de certains des brûleurs de graisse les plus populaires et positionnés comme les plus puissants : Black Mamba et Nutrex Lipo 6 black.

L’utilisation de brûleurs de graisse comporte un risque pour la santé. Surtout ceux qui sont positionnés comme « les plus forts et les plus efficaces ».

19. Extrait de thé vert

combustion des graisses

Il existe un grand nombre d’études scientifiques qui confirment les bienfaits de la consommation de thé vert pour la santé et la perte de poids.

La plupart d’entre eux attribuent l’effet brûle-graisse du thé vert à sa teneur en catéchine EGCG, un ingrédient actif qui a pour effet d’augmenter la thermogenèse (production de chaleur corporelle), d’accélérer le métabolisme interne – des facteurs qui favorisent la perte de poids.

20. cétone de framboise

combustion des graisses

La cétone de framboise est un composé aromatique qui ressemble chimiquement à la capsaïcine, la substance qui donne au poivre rouge son piquant.

Des études montrent que la capsaïcine favorise la thermogenèse (production de chaleur corporelle) en augmentant la sécrétion d’adrénaline, qui agit sur le système nerveux sympathique. Chez l’homme, la capsaïcine augmente fortement la combustion d’énergie, réduit l’appétit, augmente l’oxydation des graisses et réduit les dépôts de graisse [21].

Dans les expériences sur les animaux, la cétone de framboise s’est avérée efficace pour prévenir l’obésité en réponse à un régime riche en calories [22]. La cétone de framboise favorise la combustion des graisses, augmente la thermogenèse et inhibe l’absorption des graisses alimentaires.

L’effet combiné de tous ces facteurs entraîne une combustion mesurable des graisses, qu’elles soient sous-cutanées ou internes.

Il est nécessaire de mener une étude plus scientifique sur la question. L’équipe de PROmuscuslus.com.

21. Caféine

Améliore les niveaux d’énergie pendant l’entraînement

Les produits de nutrition sportive présentés comme des formules de pré-entraînement, y compris les boissons énergétiques, contiennent généralement toujours de la caféine.

C’est également le principal ingrédient actif de la grande majorité des brûleurs de graisse.

La caféine est un stimulant du système nerveux central. Son effet sur l’organisme se manifeste par l’atténuation de la fatigue pendant l’entraînement et l’augmentation de l’énergie, ce qui vous permet de faire des exercices plus intensifs. La caféine augmente aussi légèrement la combustion des graisses et améliore votre taux métabolique.

Des études montrent qu’une consommation modérée de caféine est non seulement sans danger pour la santé, mais peut même réduire le risque de certaines maladies.

22. CLA

Brûleur de graisse

Des études animales positives sur les effets brûleurs de graisse d’un type particulier de graisse appelé acide linoléique conjugué (ALC) ont incité un grand nombre de chercheurs à tester son efficacité pour la perte de poids chez l’homme.

Les études ultérieures sur l’homme se sont avérées concluantes. Cependant, sur la base des preuves scientifiques disponibles aujourd’hui, l’efficacité de ce brûleur de graisse serait plutôt qualifiée de discutable.

Il est nécessaire de procéder à un examen plus scientifique de la question. L’équipe de PROmuscuslus.com

23. Extrait de grains de café vert

brûleur de graisse

L’extrait de grains de café vert et son principal composant, le composé phénolique, l’acide chlorogénique, ont tous deux des effets thermogéniques de combustion des graisses ainsi que d’autres avantages pour la santé.

Dans une étude récente sur des souris de laboratoire, l’extrait de café vert a empêché la prise de poids et l’accumulation de graisse [25].

Cet effet pourrait être dû aux effets combinés de la caféine, de l’acide chlorogénique et d’autres composés aux effets antioxydants présents dans l’extrait de café vert.

L’acide chlorogénique affecte les dépôts graisseux dans le foie. Cet acide contient également des composants qui stimulent la libération d’oxyde nitrique, ce qui, comme décrit ci-dessus, entraîne une amélioration du flux sanguin vers les organes et une normalisation de la pression artérielle [26-27].

Il est nécessaire de mener une étude plus scientifique sur la question. L’équipe de PROmuscuslus.ru

Types de nutrition sportive : OMEGA-3 (EPA & DHA)

24. Huile de poisson

Réduit les courbaturesprotège les muscles de la dégradationbrûle les graisses

L’huile de poisson est riche en acides gras oméga-3, qui ont fait l’objet d’une attention considérable au cours des dernières décennies en raison des énormes avantages pour la santé associés à leur consommation.

La plupart des Américains consomment beaucoup plus de graisses oméga-6 que de graisses oméga-3. Ce déséquilibre peut entraîner une inflammation accrue et de graves problèmes de santé.

En plus de leurs bienfaits pour la santé en général, les acides gras oméga-3 sont particulièrement importants pour les sportifs.

Des études montrent que la consommation d’oméga-3 dans le cadre du sport prévient la perte de masse musculaire, améliore le flux sanguin vers les muscles pendant l’exercice, réduit les douleurs et les gonflements musculaires et peut aider à brûler les graisses.

Conclusion. Cela vaut-il la peine d’acheter les 24 types de compléments sportifs ?

Aujourd’hui, sur la base des données scientifiques accumulées, nous pouvons affirmer avec certitude que, dans le cadre d’un régime alimentaire complet, l’utilisation de la plupart des types de compléments mentionnés ci-dessus n’apporte aucun bénéfice, est parfois absolument inutile et, dans certains cas, est dangereuse pour la santé.

Vous trouverez ci-dessous quelques recommandations générales en matière de nutrition sportive :

La protéine de lactosérum est l’un des meilleurs types de protéines, bien que d’autres fonctionnent également très bien.

Si vous travaillez avec du « fer » et que votre objectif est de gagner de la masse musculaire, vous pouvez expérimenter la créatine. Son efficacité est scientifiquement prouvée et il est sûr.

Si votre alimentation contient suffisamment de protéines complètes provenant de produits naturels, il n’est pas nécessaire de consommer séparément des acides aminés et des protéines sportives.

Ne faites pas confiance à tous les agents augmentant la masse grasse (y compris l’extrait de thé vert et la L-carnitine), il est préférable de suivre votre régime alimentaire, en limitant son contenu calorique.

Prenez régulièrement de l’huile de poisson ou des capsules d’oméga-3 si, pour une raison ou une autre, vous ne mangez pas de poisson gras ou si vous le faites très rarement.

Presque tous les boosters de testostérone ne fonctionnent PAS sur les athlètes ou ont très peu d’effet.